martes, 1 de septiembre de 2009

Presque bleu...



A l’aube du monde et des langues
Dans la brousse originelle
Ebats des voyelles
--
Au balancement de tes hanches
je retrouve, en plus condensé
la musique de mes pensées.
--
Echappé de la lutte sanglante
Sous la lampe
Me refugier auprès de toi.
--
Et trouver
Au plus simple
Des parcelles d’éternité.